Noël à Fribourg - autour de Pierre Kaelin

publié le 08.12.2013

Concerts de Noël avec le Choeur St-Michel les 20 et 21 décembre à 20h à l'église du Collège


Il y a cent ans, à Estavayer-le-lac, naissait Pierre Kaelin. Jeune homme musicien ordonné prêtre en 1937, il ne quitta jamais son diapason ni le clavier de son  piano sur lequel il a composé tant de mélodies entrées désormais au patrimoine musical de notre canton. Formateur de nombreux talents, il est lui-même l’héritier de l’Abbé Bovet. Le programme de ce concert lui rend hommage à travers les compositions de quelques-uns de ses successeurs.
 
Nous marquerons tout d’abord notre appartenance au canton noir et blanc en chantant en patois une prière à la Vierge des bois composée par le génial Oscar Moret (dont nous célébrons le 10ème anniversaire du décès cette année). Ensuite, place à André Ducret, compagnon et descendant musical de l’Abbé Kaelin. Tout d’abord, son touchant Roi d’Humilité et ensuite la création mondiale d’un chant composé dans le cadre du concours de compositions « De Jubilationibus » initié par l’ensemble vocal Utopie : Angelus Domini. Le Roi d’Humilité de Noël donnera la main à l’ange du Seigneur venu renverser la pierre du tombeau et proclamer la Résurrection du Christ. La boucle liturgique est bouclée : que serait Noël sans Pâques ? Retour à Estavayer-le-lac avec Francis Volery et le célébrissime Noël Tzigane composé dans le cadre de l’émission télévisée « L’Etoile d’Or ». Retour encore au patois poétique d’Anne-Marie Yerly et à la musique bovetienne de Jean-François Michel. Et, comme nous avons commencé en nous adressant à la Vierge, nous conclurons cette première partie avec Vers Toi, Marie du jeune Gonzague Monney.
 
L’Abbé Kaelin, bien qu’il ait gardé son âme à Fribourg, a toujours sillonné le monde avec ses chœurs. En clin d’œil à ces voyages, vous entendrez au centre de notre programme une sonate pour orgue du milanais Polibio Fumagalli, pièce composée après que ce dernier eut visité les orgues de Fribourg à la fin du XIXème siècle. Maurizio Croci fera à nouveau vibrer les orgues de St-Michel.
 
Pour terminer, place enfin à la musique de l’Abbé Kaelin pour chœur et orgue : un dernier hymne à la Vierge avec Sainte Marie, Etoile de la mer avant la messe de Noël en latin sur des mélodies de noëls traditionnels. A quelques encablures de la cathédrale où le compositeur à l’honneur fut maître de chapelle, au sein de notre église St-Michel, nous vous souhaitons un Noël d’une joie partagée et lumineuse.
 
Le Chœur St-Michel et l’AOCSM